Contre le tien - Ananas Bongo Love

by Carl-Éric Hudon

/
1.
2.
02:47
3.
4.
03:41
5.
6.
7.
8.
04:27
9.
10.
11.
06:07

credits

released January 1, 2009

Contre le tien - Ananas Bongo Love : Écrit et composé par Carl-Éric Hudon

Réalisé Par Navet Confit

Co-réalisé par Carl-Éric Hudon

Enregistré et mixé par Vincent Blain chez lui et ailleurs

Pochette : Alex Emetique

Remerciements :

Serge-André Amin, David Arpin, Avec Pas d'Casque, Vincent Blain, Pierre-Valéry Boissé, Alexandre Champigny, Philippe Chayer, CHYZ, CISM, Antoine Corriveau, Benoit Fréchette, Domi Lucide, Jean-Philippe Fréchette, Les disques fruit, Nicolas Huart, Denis Laliberté, Brian Lipson, Mahjor Bidet, Michel et Nicolas Moussette, Sophie Murphy, Harris Newman, Yann Perreau, Dany Placard, Émilie Proulx, Benoît Rocheleau, Martin Roussy, Guillaume Turcotte, Stéphane Simard, Alexandre St-Jalm, Tricot Machine, Joël Vaudreuil, Merci à ma famille, aux amis, présents et disparus.

license

all rights reserved

tags

Track Name: Tous les hélicoptères
Tous les hélicoptères
Les ambulances aussi
Feront trembler la terre
Ce sera trop tard

On ira prendre un verre
Danser toute la nuit
Pour faire trembler la terre
Sous le poids de nos corps

Mais trop vite le capot de la voiture de l'idiot
Aura frôlé tes hanches et puis dans les plates-bandes
Je te retrouverai les yeux peut-être toujours ouverts
Mais tu diras plus rien ta bouche sera pleine de terre

Toi t'es morte aujourd'hui
Moi, je suis toujours en vie

Et demain, ensemble, on ira au concert
Le groupe jouera encore la pièce que tu préfères
Les yeux fermés et les doigts enlacés aussi
On chantera, on chantera à en oublier l'air

Toi t'es morte aujourd'hui
Moi, je suis toujours en vie
Track Name: PaPaDaPa!
Et dans un rêve, j'embrassais mon épaule
C'était la tienne, accrochée à mon cou
Qui lui était accroché à ta tête
Qui elle était prise dans mes cheveux

Entremêlés

Et sur tes lèvres mes mots se défaisaient
C'était les tiens, maintenant ils brillent partout
Et un orphelinat s'est bâtit sur notre langue lié
Dans le noir de la bouche

Où l'on s'est confondu
Track Name: Les belles choses
Tes nouveaux souliers,
Ton vernis à ongle,
L'odeur de ton shampooing favori,
Tes cheveux détachés,
Ton visage couvert

Tes nouveaux souliers en toile noire
Ton vernis à ongle couleur pêche
L'odeur fraiche de ton shampooing favori à l'aloès
Tes cheveux bruns foncés, détachés
Ton visage couvert

Les belles choses

Ton corps plié sur lui-même,
Les draps défaits de mon lit,
Tes seins nus, tes paupières,
Et ta petite langue,
Tu gémis

Ton corps fatigué, plié sur lui-même,
Assis sur les draps défaits de mon lit sale,
Tes seins nus et légers,
Tes paupières maquillées
Et ta petite langue rose,
Tu gémis

Les belles choses
Track Name: Aller rêver
Aller rêver sur l'oreiller
Mes bras lourds tout autour de toi
Tes long cheveux bruns et mouillés
Mon anniversaire aujourd'hui

Aller rêver sur l'oreiller avec toi
Entremêlés dans mes bras lourds tout autour de toi
Ton sourire enfoui loin derrière tes long cheveux bruns et mouillés
Sous 10 000 ballons jaunes pour mon anniversaire aujourd'hui

Avec toi.

Entremêlés dans tous nos rêves (nos cheveux et notre salive)
Sur l'oreiller (nos crânes brisés se déversent)
Dans les draps blancs (où nous nous sommes entremêlés)
Au matin (dans le noir)

Aller rêver sur l'oreiller avec toi, enfouie au creux de mes bras lourds Tout autour de toi
Ton sourire entremêlé à tes longs cheveux bruns et mouillés
Sous 10 000 ballons jaunes pour mon anniversaire aujourd'hui

Avec toi.

Entremêlés dans tous nos rêves (nos cheveux et notre salive)
Sur l'oreiller (nos crânes brisés se déversent)
Dans les draps blancs (où nous nous sommes entremêlés)
Au matin (dans le noir)
Track Name: Ananas Bongo Love
Et tes jambes
Et tes bras
Font des pieds
Et des mains

Et tes cils
Battent la
Mesure
De mon corps

Contre le tien, ananas bongo love

Et ta langue
Sucrée
Butine
Sur la mienne

Et mes hanches
Poussent comme
L'herbe fraîche
Au printemps

Contre les tiennes, ananas bongo love
Track Name: Des choses comme l'odeur
J'ai appelé les ambulanciers.
Ils vont tout corriger
Et redresser les os tordus
de ton corps

et je (...)

Je ne sais pas trop quoi penser du drap blanc qui recouvre ton visage.
Le blanc ça n'a jamais vraiment été ta couleur.

Sauf l'été peut-être.
La robe que tu avais tachée dans l'herbe fraîche et la rosée,
Ta tête posée sur mes jambes
Mes mains qui fouillaient la terre.

Et j'ai pensé
aux amis,
au lendemain,
à l'école,
au choc
et au pare-brise.

À tes cheveux entremêlés, à leur odeur à cinq heure du matin.

Dans le parc, la police ne nous avait pas repérés.
Ta tête sous mon nez.
C'est con comme on oublie des choses comme l'odeur

J'ai appelé les ambulanciers,

ils vont tout corriger
Track Name: Marcher au parc, ensemble
Et j'ai pensé qu'on pouvait être amis, peut-être oui,
Aller marcher au parc ensemble ou même bien s'enlever la vie
C'est du pareil au même si on s'aime

Un peu

À la folie

Pas du tout

envie d'être seul à compter les pétales des marguerites qui tombent dans l'herbe
se fondent avec la neige et les flocons dans tes cheveux

Non.

Et j'ai averti la police de ta disparition
Et de tes ongles qui doivent pousser sans que tu ne les ronges
Comme le gazon d'un parc que l'on aurait omis de tailler

J'ai trouvé une mèche
Enroulée autour d'une racine de pissenlit jaune soleil
Qu'on mangeait l'été pour garder l'hiver éloigné toujours

Non.

Et les chiens aboient
Les gens profitent du beau temps
L'étang où toi et moi,
On trempait nos pieds
Cache du verre brisé.
Track Name: Jolie fille
T'es vraiment une jolie fille oui,
Mais il y a tout plein de jolies filles partout.
Bientôt l'été aura collé ta jupe à ta peau

enfin

Avec les regards qui insistent trop
Des garçons toujours aux aguets

Et oh! l'asphalte qui claque sous tes semelles.
La nuit t'arrache à moi, ta démarche lascive.
La civière et les ambulanciers sous les phares d'hélicoptères.

On ne cherche plus aucun des garçons aux regards toujours aux aguets


Et réponds-moi

enfin

Ne laisse pas sonner
Comme la dernière fois


(...)

T'embrasses les garçons qui insistent trop
aux regards toujours aux aguets

Et réponds-moi

enfin

Ne laisse pas sonner
Comme la dernière fois
Track Name: Quand on s'emmêle des fois dans l'herbe
toujours penser
la nuit à toi
le jour quand on
s'enfuie s'emmêle

nos mains des fois
cherchent dans l'herbe
peut-être qui sait
quelqu'un peut-être

(...)

Toujours, la nuit, le jour s'enfuit. Nos mains cherchent peut-être quelqu'un.
Penser à toi. Quand on s'emmêle des fois dans l'herbe. Qui sait, peut-être.

(...)

Quelqu'un peut-être
Qui sait peut-être
Cherche nos mains
Dans l'herbe, des fois

Le jour, la nuit s'enfuit
Quand on s'emmêle

Toujours penser à toi.
Track Name: 10 Oh! les garçons et les filles de mon âge, mon amour...
Oh! les garçons et les filles de mon âge mon amour
S'égarent à la sortie des bars et au milieu du jour.

Et oh! les gares sont toutes fermées pour de bon et puis les ponts brûlent avec eux.
Les garçons et les filles de mon âge au milieu

Et oh! les garces et les mauviettes qui craquent.
Craquent leurs allumettes qui brûlent un trou au centre du coeur en forme de coeur.

Qui se renversent dans les couvertes.
Au matin quand l'soleil se lève
Les cendres et la sève auront tachés les taies d'oreiller

Et ça vaut pas la peine qu'on se fait pour les faire danser, mon amour
Sur les planchers de danse
Où tout se ruine et tout se gâche

Oh! les garçons et les filles
de mon âge
mon amour
s'égarent à la sortie des bars et au milieu du jour

Et oh! les regards sont tous tombés au plancher où les mégots baignent dans la bière d'hier.

-C'était bien?
- (...)
-Dis, hier... C'était bien?
-oui.

Et oh! les garces et les mauviettes qui craquent.
Craquent leurs allumettes qui brûlent un trou au centre du coeur en forme de coeur.

Qui se renversent dans les couvertes au matin quand le soleil se lève.
Les cendres et la sève auront tachés les taies d'oreiller.

Et ça vaut pas la peine qu'on se fait pour les faire danser, mon amour
Sur les planchers de danse
Si tout se ruine et tout se gâche.
Track Name: Porcelaine
Si ton coeur est en porcelaine
Je le casserai à grands coups de marteau
Pour que plus jamais tu n'aimes
Pour qu'après moi, il n'y ait personne d'autre

Mais bien sûr tu pourras flotter
Encore d'une étreinte à une autre
Mais le poids des corps sur le tien, léger
Te rappellera que ta poitrine est veuve

Mais où sont tous les gens que j'aime?
Où est passée Marie la Reine
Avec ses boites à musique pleines de chansons tristes?
Mais où sont tous les gens que j'aime?
C'est bête mais c'est toujours les mêmes que je néglige plus.

Et moi mon coeur est une éponge
Qu'on plonge au fond d'une chaudière
La poussière de ta porcelaine
Bientôt ne sera qu'un souvenir d'hier

Mais une bonne ménagère encore
Le tordra bien déterminée
À en extraire l'eau coûte que coûte
Mais il restera toujours quelques gouttes

Mais où sont tous les gens que j'aime?
Où est passée Célia qui saigne
En noir et blanc sur du papier plein d'émulsion?
Mais où sont tous les gens que j'aime
C'est bête mais c'est toujours les mêmes que je néglige plus

Carl-Éric Hudon recommends:

If you like Carl-Éric Hudon, you may also like: